Avertir le modérateur

jeudi, 26 novembre 2015

Le vélo peut venir au secours du tram : la preuve est là !

Les lignes modernes de transport public, notamment les tramways, sont très vite saturées ... pour ne pas offrir de service sensiblement meilleur que ce qu'offrirait le vélo. De plus les trajets courts sont une plaie.  1/3 des trajets fait moins de 2,4 km dans la ligne 3 du tramway parisien. 
Le remplacement du vélo par le tram peut lui aussi être jugulé, grâce aux mêmes moyens que pour le train, qui sont à la portée de toutes les bourses publiques. Il faut être fou pour dépenser autant ! 


Les lignes modernes de transport public, notamment les tramways, sont très vite saturées ... pour ne pas offrir de service sensiblement meilleur que ce qu'offrirait le vélo, et continuer à ne pas offrir un service efficace pour ceux qui en auraient besoin, tout en coûtant très cher à la collectivité. Le périodique Transflash, édité par le ministère, publie justement dans son dernier numéro un bilan du T3 (tramway des Bd des Maréchaux sud) à Paris. En voici deux extraits qui parlent d'eux-même : 

 

D’un point de vue plus qualitatif, la ligne T3 peut être qualifiée de desserte de proximité avec un parcours moyen de 2,4 km. Un tiers des trajets réalisés avec le T3 le sont avec ce seul mode, les autres utilisant de manière équilibrée les correspondances bus, métro et RER. {traduction : avec un bon réseau cyclable et des bons stationnements aux têtes de ligne de métro, 1/3 du trafic s'évapore tout seul.}

La vitesse commerciale a pu être amenée progressivement de 16 à 18 km / h, ce qui représente tout de même un gain de 3,5 km / h par rapport à la ligne de bus {qui se trouvait là avant le tram, et vitesse qui reste inférieure à la vitesse moyenne pratiquée par les cyclistes dès lors qu'ils ne sont pas sur un parcours d'obstacle}.

 

Plus loin on lit que 2% seulement des utilisateurs de ce tram sont d'anciens automobilistes et que les travaux ont coûté 350 M€ de 2007. Quant à l'effet sur le vélo, le texte est plutôt vague, et il vaut mieux. 

Comme ce numéro contient pas mal d'autres informations intéressantes, le voici en entier.

 

train,bus,politique cyclable

 

Vous pouvez aussi lire le livre de Julien Demade ... (et venir l'écouter demain à Villejuif, banlieue de Paris par la porte d'Italie). 

Lire aussi, en complément, l'article du docteur Saladin : Le principe de subsidiarité appliqué aux transports, sur son blog Vélo et potager. 

 

Pour la fluidité, choisissez le vélo !

Pour l'efficacité, adoptez le vélo.

Pour la rationalité, votez pour le vélo ! 

Commentaires

"18 km / h, […] vitesse qui reste inférieure à la vitesse moyenne pratiquée par les cyclistes"...
Euh… joli coup de pédale. La Fub ou O. Ramezon parlent plutôt de 14~15 km/h en ville. Personnellement, je ne suis même pas à 12 km/h.

Écrit par : LeBret | jeudi, 26 novembre 2015

"dès lors qu'ils ne sont pas sur un parcours d'obstacle". Citation tronquée, citation mensongère!

Écrit par : Isabelle | jeudi, 26 novembre 2015

Je confirme les propos d'Isabelle. J'effectue (avec un bon vélo bien réglé) les 14,7 km aller de mon trajet plat en grande couronne de la banlieue parisienne à la vitesse d'un bus cycliste, c'est à dire à 20 km/h maxi entre 2 arrêts (feux, priorités).
A ce rythme, je mets environ 50mn (parfois un peu moins lorsque je bénéficie d'un enchaînement favorable de feux verts) soit une vitesse moyenne d'un peu plus de 17 km/h.
Lorsque je pédale sur un rythme soutenu, je transpire mais ne gagne qu'aux alentours de 5 mn (la faute aux arrêts obligatoires) soit une vitesse moyenne d'un peu plus de 19 km/h
Donc oui, avec un parcours favorisant encore plus le vélo ma vitesse moyenne pourrait atteindre ces 19 km/h... mais sans forcer

Écrit par : Jean-Jacques | vendredi, 27 novembre 2015

En transports collectifs, la vitesse commerciale intègre tous les temps d'arrêt quels qu'ils soient.

Écrit par : metalrod11 | samedi, 28 novembre 2015

Je serais curieux de connaitre la vitesse commerciale du T7 dans la zone Orly-Rungis (on va plus vite à pied) et comment ils ont obtenu un permis de construire sans mettre une seule piste/bande cyclable dans cette même zone (ça sens la corruption d'élus). Mystère...

Écrit par : Julien | mercredi, 02 décembre 2015

Cycliste en banlieue parisienne, je ne connais pas les conditions dans les autres métropoles et grandes agglomérations. C'est pourquoi je ne fais que relayer un article consacré aux projets strasbourgeois paru dans Telerama :
"Tous les efforts portent aujourd'hui sur Vélostras, un réseau de voies rapides pour vélo, sans feux et sans carrefours, avec éclairage nocturne, pour pouvoir rallier à une vitesse de 20 km/h le centre-ville à partir des communes périphériques ; (...) La bataille de la longue distance(...) est vitale pour tenir les objectifs terriblement ambitieux que Strasbourg s'est fixés : réduire de 30 % sa consommation d'énergie et d'autant ses émissions de gaz à effet de serre... (...) elle en est capable."

Écrit par : Jean-Jacques | samedi, 05 décembre 2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu