Avertir le modérateur

jeudi, 08 octobre 2015

Alain Vidalies a participé à un conseil européen sur le vélo.

Convoqué par Violeta Bulc, la commissaire européenne aux Transports, le "conseil informel" d'hier avait pour objectif de mettre enfin le vélo au cœur de la politique des déplacements en Europe. Il se tenait à Luxembourg. A partir de maintenant, le vélo est un moyen de transport officiel, a déclaré Mme Bulc.


On avait craint un moment que la France n'y soit représentée que par le délégué interministériel au vélo. Le fait que le ministre des Transports s'y soit rendu en personne, après les épisodes difficiles de l'indemnité kilométrique et du casque (deux thèmes qui lui ont échappé) sera vécu comme un soulagement, et un signe. Tous les pays n'en avaient pas fait autant. L'Espagne, par exemple, n'y était représentée que par un conseiller sans lien avec la question.

europe,politique cyclable

Sur la photo on distingue M. Vidalies au deuxième rang à gauche.
Bernhard Ensick, secrétaire général de la fédération européenne des cyclistes, est au centre, au deuxième rang. 

 

europe, politique cyclableDans ce conseil il a notamment été question de l’efficacité du vélo comme moyen de transport, et de son impact sociétal, écologique et économique dans l’Union européenne. Les participants, qui ont pu tester différents types de vélos sur un parcours cyclable aménagé à l’intérieur du Centre de conférences, ont adopté une "Déclaration sur le vélo comme moyen de transport respectueux du climat et de l’environnement". (photo à gauche : entrée à la salle de conférences)

europe, politique cyclable

François Bausch, le ministre luxembourgeois, chez qui se tenait la réunion, a appelé à améliorer la politique européenne en matière de vélo et à sensibiliser la population. Il a toutefois rappelé qu’au titre du principe de subsidiarité la plus grande part de responsabilité restera au niveau national voire local. On se souviendra que ce fameux principe de subsidiarité, non contestable dans une certaine mesure, a longtemps servi de paravent à la non-intervention, y compris en paroles, alors-même qu'il ne l'empêche certainement pas dans d'autres domaines.

Le vélo peut considérablement améliorer la mobilité et la qualité de vie des 75 % de la population européenne qui vivent en milieu urbain, où règnent pollution, bruit et encombrement des routes, a estimé le ministre, qui a conclu en disant que le vélo était "un moyen de transport qui n’engendre pas de grandes dépenses en termes d’infrastructures mais dont le potentiel et les avantages sont énormes".

europe, politique cyclable

 

On savait depuis sa nomination que Violeta Bulc voulait mettre le vélo au cœur des considérations sur les transports. Ce jour on ne peut que dire "merci". Nos querelles d'indemnité ou de casque n'auront sans doute été que les derniers feux de broussailles des temps obscurs.

 §-------°-------§

Les participants se sont mis d’accord sur des recommandations concrètes :

  • Intégrer le vélo dans la politique de transports multimodal ;
  • Encourager la Commission à se doter d’une "stratégie vélo", en intégrant le vélo dans les initiatives existantes où il aurait logiquement sa place, comme CIVITAS ou Smart Cities and Communities ;
  • Mettre en place, au niveau de la Commission, une instance qui soit chargée aussi bien de la mise en pratique de la "stratégie vélo" que d’un transfert simple et efficace entre Etats Membres des bonnes pratiques en matière de vélo ;
  • Désigner une instance nationale dans chaque Etat membre qui recueillerait et diffuserait entre les Etats membres les exemples de bonnes pratiques et coopérerait avec l’instance européenne et d’autres forums existants ;
  • Garantir que les projets d’infrastructure nationaux prennent en compte et renforcent les réseaux de véloroutes internationaux, nationaux, régionaux et locaux ;
  • Inclure le vélo dans les projets urbains locaux et régionaux ;
  • Mobiliser les bonnes pratiques, les opportunités de financement et les lignes directrices en travaillant étroitement avec l’instance européenne.

 

"A partir de maintenant, le vélo est un moyen de transport officiel",  a déclaré Violeta Bulc. Avec nous !

 

Texte (en anglais) de la déclaration, en pdf.

Sources : Edorta Bergua, via twitter ‪@EdortaBergua‪
Photos : depuis divers intervenants via twitter.‬

Commentaires

Merci beaucoup pour ce travail clair et bien documenté. Mais je ne vois pas très bien ce que ça va changer. Vont-ils se retrouver dans six mois pour faire le point???

Écrit par : Alfred | vendredi, 09 octobre 2015

A mon avis cela donne un appui politique à Mme Bulc pour avancer des pions en faveur de ce sujet.

Écrit par : Isabelle | vendredi, 09 octobre 2015

BRAVO, ENFIN ON RECONNAIT LE VELO COMME MOYEN DE TRANSPORT EN EUROPE.

Écrit par : LARGEAUD Bernard | vendredi, 09 octobre 2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu