Avertir le modérateur

samedi, 10 octobre 2015

Casque : feux d'artifice de réactions

fub,casqueAvec le ridicule conseil de sécurité routière de vendredi 2 octobre les cyclistes ont été sonnés. Leur fédération, la FUB, a pourtant rappelé quelques vérités... et la première: La seule conséquence {réelle} d'une obligation du port du casque pour les enfants, ce serait "casque obligatoire à l'école", où çà l'est déjà. Pas de panique ? On dirait que le sujet a déjà fait long feu.
Gardons cependant en réserve tous les arguments, ils pourront être tirés à d'autres occasions.


Il l'a dit à la radio samedi (3 octobre 2015), vous pouvez l'écouter ici tout en lisant le texte. Roue-libre, Francebleu Ile de France 107.1. C'est Olivier Schneider, président de la FUB, fédération des usagers de la bicyclette, au téléphone. L'invité était Francis Mons, président de l'AF3V, association française (de promotion) des véloroutes et voies vertes.

Exigeons de vraies mesures de sécurité routière : 

fub,casque

baisse généralisée des vitesses et apprentissage de la mobilité à vélo !

Malgré une hausse considérable de la pratique cyclable, notamment urbaine, le nombre de cyclistes tués sur la route est stable depuis 10 ans (autour de 160 victimes). Qui est le cycliste tué type ? Il est âgé {et masculin} de plus de 65 ans, il est casqué et son accident a lieu hors agglomération. {C'est un randonneur à vélo de tendance sportive}

La FUB prend bonne note de l'objectif affiché ce matin {vendredi 2 oct.} par le premier ministre de descendre à 2000 tués sur les routes à l'horizon 2020, mais doute que les mesures annoncées soient à la hauteur des ambitions, et change quoi que ce soit pour les usagers du vélo.

En effet, pour baisser le nombre de tués et blessés graves, tous usagers confondus, l'enjeu clef est la baisse des vitesses et non de "fausses bonnes idées", comme une obligation du port du casque.

Ainsi, pour économiser des vies de cyclistes, la FUB demande et redemande depuis de nombreuses années :

1/ La mise en place massive de la "ville 30", qui consiste à changer de paradigme : le 30 km/h devient la règle, tandis que le 50 km/h est l'exception, réservée aux axes principaux : à l'image de la mesure qui vient d'être prise à Grenoble, et qui s'applique déjà avec succès à Lorient, Fontainebleau...

2/ La généralisation de la baisse de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire : c’est la vitesse des automobiles qui tue les automobilistes, les cyclistes et les piétons (et non l’absence de casque).

3/ Des mesures concrètes de sensibilisation des conducteurs motorisés aux dangers que représentent les angles morts, la non-utilisation des rétroviseurs et des clignotants, le sur-teintage des pare-brises, le stationnement sur les voies cyclables.

4/ La remise à jour des normes d'éclairage des vélos : un bon éclairage permet d'éviter des accidents, un casque ne peut, au mieux, qu’en limiter les conséquences.

5/ Pour les jeunes, et notamment les moins de 12 ans, rendre systématique l’apprentissage de la mobilité à vélo, dans un cadre scolaire, comme cela se pratique dans nos pays voisins, mesure plus efficace qu'une obligation arbitraire de port du casque.

 

Ne nous trompons pas de cible : la présence de vélos contribue à baisser les vitesses et améliore donc ainsi la sécurité de tous. Le casque, lui, n'empêche pas les accidents ! 

fub,casque

Plus il y a de cyclistes moins il y a d'accidents.
Nouvelle illustration, envoyée par Olivier Razemon. 
 
Le Premier ministre a été mal conseillé et je pense indispensable qu’il revienne sur cette annonce, disait même Abel Guggenheim dans Roue-libre dimanche dernier (le 4 octobre). Il existe de nombreuses activités humaines, comme la baignade, le ski, le bricolage, bien plus dangereuses que le vélo, où la protection des individus, à la tête comme ailleurs, est bien moindre. Pourquoi cette fixation sur le casque à vélo, depuis quelques années, plus précisément depuis que le vélo est redevenu un mode de transport significatif dans nos villes ? Ne serait-ce pas pour dédouaner les automobilistes de leur responsabilité lorsqu’ils sont inattentifs à leur environnement ou roulent trop vite ? La baisse de la vitesse est bonne pour tous les modes de transport, ajoute-t-il, et pour tout le monde, puisqu'elle fait baisser la gravité des accidents. On ne peut que s’étonner que l’obligation du casque pour les enfants ait été annoncée alors que la baisse généralisée de la vitesse à 80 km/h, largement documentée comme devant économiser plusieurs centaines de vies humaines, a été enterrée en la camouflant sous une expérimentation de deux ans, obtenue de haute lutte, de leur aveu même, par les représentants du lobby automobile.

Donner une contrainte nouvelle aux cyclistes est une hérésie :  la remontée de la bicyclette dans la mobilité des plus jeunes, visible partout, s’est accompagnée de la baisse spectaculaire de la mobylette, engin de mort qui avait fait de nombreuses victimes dans les générations précédentes. Et à qui on avait imposé le casque, à juste titre, là. 

Doit-on se résoudre à sacrifier les plus jeunes et les plus vieux d’entre nous sur l’autel de la vitesse automobile, où ne serait-ce pas plutôt à tous les conducteurs à tenir compte des plus faibles, en ralentissant plutôt qu’en les obligeant à porter un casque? Un enfant qu’on oblige à se casquer pour se protéger des voitures, c’est le symbole parfait de la ville du 20ème siècle, celle qui devait s’adapter à l’automobile. Rentrons enfin dans le 21ème siècle, où ce sera l’automobile, pour les usages où elle reste irremplaçable, qui s’adaptera à la ville et à ses habitants, dont bien sûr les plus jeunes et les plus vieux.

 

Parmi les idées exprimées dans la note précédente sur le casque et qui ont le plus plu aux lecteurs je relève, grâce aux twitts, celles-ci :

- Casque obligatoire pour les <12 ans. Dissuader toute une génération de pédaler pour 5 décès par an...

- Aucun des pays ayant une vraie politique cyclable n'impose le casque. (E. Marchandise)

- Obliger le port du casque c'est condamner une majorité aux risques sanitaires de la sédentarité pour protéger, peut être, une minorité

- Pas encore IKV, mais casque enfants malgré Z30 + vastes !
 
- enfants -12ans : après obligation casque à vélo, gilet pare-balles en saison de chasse? contraindre la victime, dédouaner l'auteur du risque
 

Mesurette ! a pourtant clamé un assureur. Bernard Benoist, Président de l’Association Prévention Maif, s'est scandalisé de «cette mesurette». « Le port du casque est un élément de sécurité indispensable? S’il est indispensable, il doit être obligatoire pour tout le monde ! Pourquoi le limiter à une tranche d’âge! La mesure a pour objet de protéger les plus vulnérables. Et face à la chute, on est tous vulnérables, que l’on aie 7 ou 77 ans. De plus, cette mesure est inapplicable : comment identifier l’âge des enfants ? Repérer si un enfant à 12 ou 13 ans ? D’autre part, que dire de la valeur de l’exemple : j’aimerais connaître l’argumentation des parents qui n’en portent pas et qui obligent leurs enfants à en porter … Cette mesure n’a aucun sens!». 

Evidemment. Les assureurs ont par nature intérêt à ce que la responsabilité des automobilistes soit la moins engagée possible, quitte à aller contre le sens de la Loi Badinter qui considère que l'on ne peut rendre responsable le "vulnérable" du danger créé par autrui. Souvenez-vous du coup de MMA en novembre dernier, qui voulait à toutes forces nous faire passer pour de dangereux inconscients (et s'y prenait les pieds) ??? 

De plus ... qui sont les cyclistes réellement concernés? Voir 1er § plus haut et dans l'édito de P. Serne : Les morts à vélo sont "150 {par an} tous usages du vélo - sportif, ludique, utilitaire - confondus. Soit entre 3 et 4 % de l'ensemble des tués sur la route." Ça va, hein!  Et d'ailleurs tout ça est peut-être complètement périmé, et sera peut-être devenu poussière avant que l'on ne risque à nouveau d'en faire des escarbilles. 

 

 

fub,casqueRions donc jaune... en triant des vieux papiers je retrouve des articles du journal Le Parisien:

  • 8 décembre 2014, en "une": Sécurité routière - Mauvais cyclistes, les PV vont tomber! (Aujourd'hui à l'Assemblée, le Conseil national de la sécurité routière va recommander la généralisation des PV aux cyclistes qui enfreignent les règles de circulation).
  • 25 février 2015 : Les piétons principales victimes de la route. L'an dernier vingt piétons sont morts à Paris dans un accident de la route...
  • 19 janvier 2015 : 67% des Parisiens vont travailler en transports en commun. La moitié des ménages n'a pas de voiture. {commentaire évident : dans les transports publics, c'est beaucoup trop ! Beaucoup des passagers devraient marcher ou rouler, et ils le feraient mieux si les conditions s'y prêtaient}. 

Commentaires

Une petite remarque : je ne crois pas avoir jamais vu de pare-brise de voiture sur-teinté.
En revanche, après la sur-teinture des vitres des portes arrière et des lunettes arrière, il me semble assister au développement de la sur-teinture des vitres des portes avant.
Cela contribue effectivement à l'isolement des automobilistes et renforce le manque de communication avec les autres usagers de la rue/route : le fameux "accrochage" de regards qui permet de s'assurer que chacun a bien vu l'autre. En plus, de nuit, les cyclistes doivent avoir des phares VRAIMENT puissants pour se faire remarquer des conducteurs (j'ai pu le constater en tant que passager d'un véhicule ainsi équipé)

Écrit par : Jean-Jacques | mercredi, 21 octobre 2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu