Avertir le modérateur

vendredi, 25 septembre 2015

Epinal et le vélo : découverte d'une ville apaisée

epinal,politique cyclable,centre-villeLa place des Vosges pleine de vélos, la foule des cyclistes remplie de couleurs, des déguisements dignes d'un carnaval préparé de longue date … cela valait la peine de se trouver à Epinal le 19 septembre 2015. Et d'avoir eu le temps de visiter ... car depuis 10 ans la ville s'est transformée et c'est un vrai bonheur. Visite dans une ville apaisée.


Folles en effet ont été ces deux journées, la première dans un centre-ville admirable de subtilité malgré deux routes départementales, la seconde dans une vallée vosgienne au riche et lourd patrimoine guerrier et industriel, noyée dans la verdure.

Ville à la campagne, ville d'avenir

canoë.JPGEpinal est coincée entre les montagnes, dans une vallée où passent rivière, voie ferrée, routes... Ce devrait être l'enfer. Ça ne l'est pas, ou plus. Peut-être par chance n'y a-t-il pas vraiment la place pour élargir les routes, au moins à proximité du centre-ville. Mais il y a plus, car un embryon de réseau cyclable traverse déjà toute la ville dans sa longueur, du port au parc, fait avec ce qui traînait : sentier, piste, petite rue, bouts de trottoir … un calme appréciable et une fluidité réelle.

L'autre chance ce fut sans doute Philippe Seguin, le maire «adoré», m'a-t-on répété, qui fut maire de 1983 à 1997. C'est lui qui, un peu avant de quitter la ville et tenter sa chance à Paris, décida d'engager la requalification d'Epinal.

epinal,politique cyclable,centre-ville

 

Ville apaisée, ville subtile

Aujourd'hui le centre-ville se parcourt tout en souplesse, sans panneaux de police, sans affichage... La remontée le long du parc du château, autre vallée où l'on a casé patinoire, bibliothèque, cinéma et mur d'escalade... a laissé assez de place pour un axe harmonieux où là, pas plus qu'en ville, nul n'attend qu'on le lui dise pour savoir comment se comporter. C'est incroyablement agréable, et n'a pas besoin de porter de nom.

bibliothèque.JPG

accès pl Vosges.JPGLe jalonnement des axes est promis pour cet hiver, au moins pour ne plus égarer les touristes, et je serais bien étonnée d'apprendre que la mise en double-sens cycliste des zones 30 tarde encore beaucoup … A Epinal on ne se contente pas des images.

entrée de zone.JPG

passerelle.JPG

niv0.JPG

epinal,politique cyclable,centre-ville

 

 

 

 

 

 

 

  

Epinal, bois et vélo, une économie d'avenir 

Bien sûr il y a Moustache. C'est rien de le dire, ils sont beaux et agréables. C'est élégance plus efficacité.
Bien sûr il y a dans les montagnes un riche réseau de chemins pour VTT.
Evidemment il y a la rivière et le canal, bordé de voies vertes, au sud comme au nord, jusqu'aux limites du département.

Mais surtout le bois (dans la construction, pour le chauffage...) et le vélo se trouvent en plein dans l'économie économe qui se construit. On voit de plus en plus de cyclo-voyageurs, aussi, et ces deux jours ont montré toute l'appétence de la population spinalienne pour le vélo. epinal,politique cyclable,centre-villeAlors on se prend à rêver qu'Epinal devienne aussi capitale du vélo.

Une histoire de capitales

Epinal, capitale d'un département central dans l'histoire de la république française, capitale de la France, donc, longtemps capitale des images, capitale du bois pleine d'avenir, probable capitale du vélo à assistance électrique... fut donc aussi (petite) capitale de la fête du vélo.

 

epinal,politique cyclable,centre-ville

 

Epinal, capitale des Vosges et donc au centre de la capitale française, avait failli céder son maire à Paris. En matière d'économie et d'urbanité, aurait-il réussi aussi bien qu'à Epinal ?  

 

Ce petit reportage a été réalisé à l'occasion de la fête "Les folles journées du vélo"

0-----------------------------------------------------------------------------0

La fête des Folles journées du vélo, témoin d'un état d'esprit

chapô Epinal02.jpg

Pas loin de 150 postulants au titre du plus beau cycliste sur son plus beau vélo, ceux des enfants tout aussi élaborés que ceux des adultes, du dentiste à la jardinière, du tandem ancien à la princesse médiévale, de la bibliothèque à la musique ... le moins que l'on puisse dire c'est que pour une première les Spinaliens n'ont eu peur de rien ! Des prix à foison offerts par commerçants et établissements de toutes sortes (nuits d'hôtel, bijoux fantaisie, places de théâtre et de cinéma, montre Rollex, journées au planétarium...). S'il existe une vertu en Lorraine, c'est la solidarité. Le premier prix était un vélo Moustache ! Il faut dire que le siège de la société se trouve à Golbey, à 5 km par le canal, mais quand même ! 

epinal,politique cyclable,centre-ville

Le lendemain, 7 itinéraires patrimoniaux étaient encadrés par les clubs : le véloce club d'Epinal, fondé en 1880, affilié à la FFC, et, «comme au national», les Amis de Vélocio, club sécessionniste créé un siècle plus tard et fédéré à la FFCT.  

    • Pour en savoir un peu plus sur le réseau des voies vertes vosgiennes, rendez-vous sur le site de l'association Lorraine voies vertes.  
    • Pour voir d'autres images de la fête et un petit reportage vidéo, rendez-vous sur le site Roue libre et petits plats.
    • Et pour les photos, aller sur la page Facebook !

0-----------------------------------------------------------------------------0

D'autres espaces publics de qualité, sur ce blog :

Commentaires

Un bon point pour Epinal alors ? Non.
Si on veut faire du vélo un objet à fêter une ou deux fois par an, façon carnaval, pourquoi pas. Mais si on cherche comment au quotidien faire que le vélo soit un moyen de transport et pas un amusement façon "promenade a cheval", alors ça ne va pas du tout. Tout ce qu'il faut éviter de faire en matière d'aménagements routiers est sur les photos :
- poteaux, pots de fleur au milieu de la voie
- faire circuler piétons et cyclistes sur une même voie
- sols en bois, aussi glissants que du verglas en cas de pluie ou humidité
- rétrécissements de chaussées
- pistes discontinues qui obligent a s'arrêter tous les 25 / 50 mètres...
A voir les aménagements, on se demande si les aménageurs ont circulé à vélo, ne serait-ce qu'une seule fois, au milieu de tout ceci.

Écrit par : Eric P. | mercredi, 30 septembre 2015

Pour être allé récemment à Epinal, j'ai vu de belles bandes cyclables encombrées et très peu de cyclistes. Mais le ressenti "des locaux" est peut-être à rechercher dans cet exemple, mis en lien ...

Écrit par : Maxou | mercredi, 30 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu