Avertir le modérateur

jeudi, 27 août 2015

La vie parisienne

IMG_0131.JPGAu-delà des tourne-à-droite, double-sens cyclables, indemnités kilométriques, plans vélos, zones 30 étendues, piétonisation des berges, enjeux climatiques et rencontres internationales... La vie quotidienne à Paris n'est pas des plus faciles. Quelques exemples des réalités, juste pour tempérer les discours enflammés. 


piste obstruée.JPGbandes cyclables.JPGsas.JPGarceaux à vélo.JPGDSCN6937.JPGPiste barrée.jpg

 

IMG_0131.JPGDSCN6978.JPG

 

 DSCN6434.JPGDSCN7080.JPGco-voiturage.jpgIMG_0163.jpg

Aménagements qui ne tiennent pas compte des réalités et aménagements annulés à la moindre occasion parviennent facilement à concurrencer les forces de police (nationale) dans l'absence de respect pour les cyclistes. Pour que le nombre de cyclistes se renforce, il faut vraiment qu'ils se sentent en sécurité, respectés et accompagnés, et qu'il aient confiance dans la permanence de leur prise en compte.

Voir aussi : Les affres du «vivre ensemble» sur le bitume parisienSlate.fr, 24 avril. 

Commentaires

Pour être franc, je crois qu'on peut faire le même reportage dans chaque grande ville française.
Ensuite, il ne faut pas conclure comme le fait la mairie de Rennes actuellement, qui supprime les aménagements les moins respectés (notamment les sas vélos sur les boulevards, les plus utiles pour nous).
Sur ce point, Paris semble prendre la bonne voie, je me trompe ?

Écrit par : fabien | jeudi, 27 août 2015

Si aucun aménagement vélo n'a été à ma connaissance supprimé, beaucoup sont, comme le montrent plusieurs photos ci-dessus, dans un état de délabrement avancé. Les stationnements vélo rendus inaccessibles qu'on voit derrière une grille l'étaient pendant la Foire de Paris, et surtout les travaux ne tiennent aucun compte des circulations cyclistes : utilisation systématique du "Cyclistes, pied à terre" et coupure totale d'itinéraires en contresens.

Écrit par : Abel | samedi, 29 août 2015

Quand la Mairie autorise et organise elle-même les marchés sur les pistes cyclables, pourquoi ses administrés penseraient-ils qu'ils devraient eux respecter ces aménagements ?
Quel bonheur que de parcourir chaque jour les pistes cyclables des boulevards des Maréchaux mal conçues et squattées par les usagers les plus divers (camions, camionnettes, grues, élagueurs, marché, ambulances, CRS, Police Nationale, déménagements de la Garde Républicaine, taxis déposant les mamies à la clinique Montsouris, piétons qui n'ont plus de trottoir car ils est squatté par des travaux/livraisons, camionnettes de La Poste, et j'en passe ! Le clou ? Les motorisés qui montent se garer sur la piste sans regarder dans leur rétro alors que des cyclistes y sont déjà). Enfin, comme qui dirait, il y a des pistes, c'est déjà ça ?

Écrit par : Dalya | mardi, 01 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu