Avertir le modérateur

lundi, 16 mars 2015

COP21 : notre impact doit être positif

logo.jpgMy positive impact, une initiative de Nicolas Hulot dans la perspective de COP21, vise à mettre en valeur les énergies et entreprises qui sont déjà passées à la nouvelle ère.


Nicolas Hulot nous invite à faire de la publicité pour les entreprises à impact positif. Il veut que les citoyens mettent eux-même les projecteurs sur ce qui marche déjà, sur les entreprises de l'ère nouvelle. Il en a assez d'entendre les mêmes refrains de la part des responsables, on réfléchit, les techniques ne sont pas encore au point, les citoyens ne sont pas prêts … cela est faux, dit-il ! 88% des Français se disent très inquiets des conséquences du changement climatique.

votez.jpgIl invite les citoyens à manifester, jusqu'au 19 avril, leur approbation à une cinquantaine d'actions. 50 autres suivront de fin mai à début juillet (et pour celles-ci les candidatures sont ouvertes jusqu'au 13 avril). Il s'agit d'entreprises petites ou moyennes, d'associations, d'artistes ...

Au terme de la campagne les dix solutions ou entreprises les plus appréciées se verront offrir une campagne de communication. 


Nicolas Hulot insiste : le diagnostic est largement partagé, et nous sommes pile au bord du gouffre. Tout le monde le sait. Nos décisions de riches ont des conséquences directes sur la vie de milliards de personnes, qui prennent déjà de plein fouet le changement climatique. Voyez le Vanuatu, pour ne parler que de la dernière catastrophe. Hulot veut combattre 3 ennemis, qui ont pour nom le fatalisme, le scepticisme et le pessimisme. A leur place il veut installer les standards économiques de demain, qui sont déjà là. Il ne s'agit même pas de recherches ou de rêves.

Selon lui deux scénarios sont encore possibles pour COP21. La tentation de la ruine ou le réenchantement du monde. Tout est possible, vous choisissez lequel?

Il plaide pour que nous agissions en grand, pour que nous adoptions un ton positif : on ne mobilisera pas sur un constat. Le temps de l'action est venu, l'action qui fait passer du négatif à la réparation. Il cite à titre d'exemple le Sénégal, où une entreprise qui souhaite dévaster un hectare de territoire doit en réhabiliter 3. Il faut aussi renoncer à consommer ce qui nous reste d'énergie fossile.

 

D'autres actions dans le même registre viendront ensuite, jusqu'à la conférence de Paris, en décembre, avec notamment des artistes, des dessinateurs de presse, des humouristes... Du positif.

 

Pour voter, pour proposer votre action :

My positive impact

 

Pour voir Nicolas Hulot lui-même présenter sa campagne : Réchauffement climatique: exit la voiture, ils prennent le vélo pour aller au boulot !

Posez vos empreintes (digitales) propres sur la planète, selon le nouveau logo de sa fondation. Parmi ces cinquante premières initiatives il y en a pas mal sur les transports. Ce n'est pas surprenant, ça vient de la base.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu