Avertir le modérateur

jeudi, 24 juillet 2014

P'tits vélib's à Paris : l'équilibre difficile à trouver

vlsL'appel d'offre a failli être infructueux car l'équilibre financier de l'affaire n'était pas facile à trouver. Finalement ce sont 3 prestataires qui ont été retenus par la Ville de Paris, une association et deux loueurs de vélos. L'inauguration a eu lieu le 18 juin sur les berges de la Seine, rive-gauche. Un mois après la question se révèle encore plus délicate que ce qu'on croyait. 


Avec les Vélib's ces vélos ont en commun l'aspect, et le fait d'être fournis (gratuitement) par la société JCDecaux, sous couvert de la Ville de Paris. L'afficheur assurera aussi le gros entretien des petits vélos. La location, en revanche, se fait dans le cadre des activités des prestataires, et le prix est donc variable.

Deux loueurs de vélos, une association d'animation autour du vélo

Pour les loueurs, qui ne font qu'élargir leur offre sans mise et sans risque en restant sur leur lieu habituel que sont les deux bois, l'affaire n'a pas de raison de poser problème. Pour l'association, c'est plus compliqué. Elle a ouvert le lieu de location le plus visible des six, sur les berges de la Seine, et elle fait pour cela travailler 3 personnes. Mais les rentrées de location (même si elles avaient été à plein temps) ne couvrent pas les salaires, et elle doit s'acquitter d'une redevance (certes très faible) pour occupation de l'espace public, nous expliquait Joël Sick après deux semaines d'activité. vlsUn mois après l'ouverture, la situation est pire. Pluie ou grosse chaleur, les gosses ne sont pas là mais aux abris. S'ils sont là, alors ils sont dans les jambes de la foule. Cet après-midi-là, il y a eu deux locations d'une demi-heure, et une un peu plus longue. On peut finalement se demander si le site est bien propice à l'activité... ce qu'on verra bientôt, figurez-vous, car, du 15 juillet au 15 août il y a concurrence frontale : les petits vélib's sont gratuits à Paris-plage, juste sur l'autre rive ! (*)

Une activité impossible à rentabiliser

Le directeur de l'association AICV, voudrait bien élargir ses prestations sur ce nouveau site, par souci de rentabilité, évidemment, mais aussi pour que les parents participent au loisir de leur enfant. Il voudrait pouvoir louer des vélos d'adulte, et même certains avec un siège pour enfant. Mais ce serait un tout autre contrat. De plus il y a tout près des vrais vélib's.

A la Ville on explique qu'on ne peut pas lui attribuer une subvention compensatrice, car il y aurait alors distorsion de concurrence. Peut-on modifier après-coup le contrat ?

En fait tout a été mis en œuvre pour que l'affaire ne coûte rien à la Ville, et ça marche, au moins pour l'instant. Une marque de boisson à base de jus de pomme (aditionné de sucre, de conservateur et d'acidifiant), un magazine féminin, et naturellement JCDecaux, espèrent renforcer leur visibilité. Mais ce n'est pas ça qui va renflouer les caisses de l'AICV, ni faire que l'opération corresponde au cahier des charges.

vls

Les objectifs étaient-ils clairs ? 

Il faut dire que la Ville semble avoir eu un peu de mal à définir son projet. Pour preuve, 3 sites n'ont pas trouvé preneur, les abords du parc André-Citroën, ceux du canal Saint-Martin et ceux de la Cité de la Mode et du Design. A l'inverse, les sites des bois de Boulogne et de Vincennes se sont ajoutés après coup. La demande portait aussi sur des animations, dans la mesure du possible. Finalement seule AICV a répondu selon ce cahier des charges puisqu'elle propose des stages pour enfants à son adresse habituelle du canal Saint-Martin. C'est la seule qui ait bénéficié de la presse lors de l'inauguration ce 18 juin par la maire de Paris. Il y a juste que son contrat devra être revu. Peut-être en tenant compte de services supplémentaires tels que les leçons ? La Ville ne peut pas tout faire porter sur les autres ! 

vls4 tailles de vélos sont proposées, la draisienne pour les 2-4 ans, le 12 pouces avec petites-roues aditionnelles pour les 3-5 ans, le 16 et le 20 pouces, ce qui nous mène jusqu'à l'âge de 8 ans. Il y en a 300 en tout, à se partager entre 6 lieux.

vls

Pour connaître les lieux et horaires, vous pouvez vous rendre sur velotaf ou sur le site de Vélib'.




(*) A Paris-plage, le prêt est assuré par des "plagistes" et limité à une demi-heure.


Un bel article : In Paris, Training Wheels For The Littlest Riders. npr, 29 juin. L'offre de location de vélos pour enfants répond à un réel besoin, nous y montre-t-on. Mais pas forcément là, est-on tenté de dire. Finalement les sites délaissés avaient peut-être du bon. Ils étaient jugés trop étroits, par comparaison ils sont royaux ! A condition que le contrat soit plus rémunérateur ... Mais les finances de la Ville de Paris étant ce qu'elles sont, l'avenir des petits vélib's peut paraître fragile.

Un article juste descriptif paru hier dans Sortir à NeuillyP'TIT VÉLIB' : LE VÉLO DES PETITS PARISIENS...

08:00 Publié dans Paris et Ile-de-France | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vls

Commentaires

Bonjour Isabelle, petite question : qui fournit les petits vélibs ? à qui appartiennent-ils ?
Peut-être aurait-il fallu réfléchir à un avenant au contrat avec JCDecaux ou bien à un chantier d'insertion avec une association (ce qui peut éviter la nécessité de mettre en concurrence...).

Écrit par : Martine Gaëtan | jeudi, 31 juillet 2014

Une partie des réponses est dans le texte, les vélos sont fournis gratuitement par JCDecaux. Pour l'éventuelle non-mise en concurrence, je laisse les gens de la Ville de Paris s'en préoccuper ... ils ne sont pas nés de la dernière pluie, mais je rappelle que l'idée était que cela ne coûte rien à la Ville !

Écrit par : Isabelle | jeudi, 31 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu