Avertir le modérateur

mercredi, 05 mars 2014

Un Plan vélo, ou un plan d'action pour l'année ?

Aujourd'hui 16 h 30, la conférence de presse du ministre annonçait "25 mesures  pour le vélo" «à mettre en oeuvre d’ici la fin de 2014». Les réactions sont tombées dans la minute, car tout Paris était largement dans la confidence.
C’est plus un plan d’action qu’une série de décisions opérationnelles, une liste impressionnante de mesures à étudier ou à prendre, dont certaines sont vraiment du "coupage de cheveux en quatre" !…

Mais en gros je crois qu'on peut dire que : (1) bien peu a été retenu à la fin; (2) il n'y a aucune réelle décision si ce n'est de les étudier; (3) cela ne ressemble pas à un plan coordonné et cohérent, mais à des petites mesures éparpillées; (4) aucune protestation n'est venue, par crainte d'encore ralentir les évènements peut-être. 

Est-ce que tout ceci, qui ressemble à de la précipitation après latence, est lié à l'imminence des élections municipales ???? 

  • Morceaux choisis dans le projet, communiqué du ministère, réactions.

DANS LE PROJET DE RELEVÉ DE DÉCISION ...

1) Intermodalité avec les trains

a-  Réservation en ligne (déjà promis moulte fois)
b- Etudier la généralisation de l’emport des vélos sur toutes les  grandes lignes hors TGV
c- Améliorer l’information  multimodale y compris dans les calculateurs d’itinéraires
voir si c’est vraiment gênant ou dangereux pour les autres voyageurs qu'il y ait des vélos
voir si on ne pourrait pas tout simplement remettre des fourgons

  • voir l’intérêt des abonnements couplant train, bus, autocar, garage à vélo ... (voir: Optymo, les déplacements intégrés, 27 février 2014, en particulier le bas de la note)

 

2)  Partage de l’espace

a- Agravation du montant des amendes pour stationnement sur les voies réservées aux vélos

 

b- Possibilité de généralisation des zones 30 dans les villes (sans le marquer partout, si c'est dans toute la ville d'un coup), premier pas vers la règle de 30 km/h en ville partout ?

 

c- Autoriser les cyclistes à ne pas rouler collé à droite de la chaussée, et pour cela donner une valeur réglementaire aux pictos vélo. Les pictos pourront aussi permettre de ne pas remettre des panneaux après chaque intersection !  Heureusement que les cyclistes n'ont pas attendu qu'on les autorise à rouler loin des portières !!!! mais devra-t-on les autoriser à ne pas respecter les indications des pictos quand ceux-ci induisent des trajectoires dangereuses ? 

d- Officialisation des chaucidous en ville (mesure 9)

e- Réserver les sas aux cyclistes (en retirer les cyclomoteurs, sauf mention spéciale, qui y avaient été mis par erreur, si je me souviens bien)

d- Autoriser les maires à autoriser … le feu sauf cyclistes pour les passages piétons si hors intersection.

  • Etudier l’idée de la proportionnalité des amendes en fonction de la catégorie d’usagers (liée au niveau de mise en danger d’autrui ? comme suggéré au colloque du Havre : prof. Dechepy.)
  • Introduire systématiquement vélos et piétons dans la préparation au permis de conduire.

 

3) Enjeux économiques

a- Pour les entreprises volontaires, sans incitation fiscale d’aucune sorte,  autorisation qu’elles octroient une indemnité kilométrique aux cyclistes, histoire de voir si ça marche… Ah bon, elles n'avaient pas le droit, avant ? Notez qu'on le sait déjà puisqu'une étude sur l'utilité d'une telle mesure vient déjà d'être faite, à la demande du ministère. Présentation ici

b- Créer un « groupe de travail » sur le réemploi des vélos.

  • Reparler des formations aux métiers mécaniques (depuis combien de temps est-ce sur le marbre?)
  • Reparler des bicycodes et assurances contre le vol
  • Encourager la mise à disposition de vélos d’entreprise
  • Voir si ça aiderait (pour la compétitivité) d’autoriser la mise en vente de vélos non-montés ...

 

4) Prise en compte du vélo dans l’urbanisme

a- L'introduire dans l’Institut de la ville durable, en cours de création (voir ici, février 2014)

b- Penser (enfin !) vélo dans les éco-quartiers (voir mars 2010 : Mobilité dans les écoquartiers : sans vélo?)

c- Se décider à publier l’arrêté qui obligera à mettre des garages à vélo dans les immeubles de bureau si ils ont des places pour automobiles !

  • Etudier la possibilité de l'éventualité de la création d'une modulation de la taxe foncière en cas de transformation d’une partie commune en garage à vélos

 

5) Vélo tourisme et loisir

 

6) Mobilités actives et santé.

a- Que l’Etat s’implique dans le congrès Velo-city 2015 à Nantes !

 
 
!--)--°)(°--(--!

 

DANS LE VRAI RELEVÉ DE DÉCISION ...

(extrait du communiqué du ministère)

Concernant le partage de l'espace public, les mesures annoncées permettront par exemple aux collectivités de mettre en place plus facilement et plus largement des zones de circulation apaisée, où la vitesse sera réduite. Le double-sens cyclable sera par ailleurs généralisé dans toutes les rues à 30 km/h. Le chevauchement d'une ligne continue sera permis pour le dépassement d'un cycliste si la visibilité le permet afin d'éviter les dépassements rasants dangereux.

S'agissant de l'incitation financière à l'usage du vélo, une mesure portera sur l'expérimentation, auprès d'entreprises volontaires, du versement d'une indemnité kilométrique aux salariés se rendant au travail à vélo. En effet, le vélo est le seul mode de déplacement ne bénéficiant pas de soutien financier. L'Ademe évaluera l'efficacité de cette mesure, en termes de report modal notamment, pour alimenter la réflexion sur son éventuelle généralisation à terme.

Pour faire progresser la part modale du vélo et de la marche, il convient d'impulser et d'animer grâce à différents leviers : par la formation et l'apprentissage (avec une semaine du vélo à l'école), par les liens avec les politiques d'urbanisme et de logement en développant l'offre de stationnement pour les vélos dans les immeubles d'habitation et de bureaux, par le développement du tourisme à vélo, par les conditions de stationnement des vélos aux abords des gares et la possibilité de réserver sur internet un billet de train avec emport de vélo à bord, par l'utilisation des nouveaux services numériques comme les calculateurs d'itinéraires intégrant le vélo...

 !--)--°)(°--(--!
 

--------Projet de relevé de décision  (pdf)

--------Dossier définitif (pdf)

 

Les réactions

  • La FUBn'est pas mécontente car plusieurs de ses demandes ont reçu un écho, prime à l'usage du vélo, réemploi des vélos, communication...
  • Le club des parlementaires du vélo espère réussir à faire passer tout ça dans les textes. 
  • L'Heureux cyclage est content d'avoir été admis à la table des discussions.
  • Rue de l'Avenir doit être satisfaite de voir que son idée de ville à 30 est écrite...
  • Tous disent qu'il faut continuer la lutte pour que tout ça devienne concret. Personne ne dit que il y a beaucoup de mesures qui sont passées à la trappe.
  • Ajoutons que tout commence maintenant, mais moi je fais remarquer qu'on veut encore changer des règles dont tout le monde ignorait l'existence ... ce qui veut dire que "nul n'est vraiment capable" de ... connaître la loi, et qu'elle continuera à être ignorée par tous ...

 



Articles parus avant la conférence de presse : 

  • Les Echos, 5 mars : Le gouvernement annonce 25 mesures pour encourager l’usage du vélo. pdf
  • INFO  RMC - LE PLAN DEUX ROUES DE FRÉDÉRIC CUVILLIER
  • Le FigaroSe rendre au bureau à vélo pourrait être indemnisé.

ou juste avant ...

  • 20 minutes, 15 h 30 : Aller travailler à vélo pourrait rapporter de l'argent

Racontars de la conférence, par Olivier Razemon :

  • Plan vélo: pour le moment, "aucune entreprise ne s'engage à financer une indemnité kilométrique", admet le ministère. "On continue de chercher".

  • "Dans l'entreprise, les bienfaits du vélo sont très importants", estime Cuvillier: ponctualité, santé, bien-être.

  • Vélo: "Nous avons un retard considérable sur nos voisins européens", admet Cuvillier.

Après

  • Comment les entreprises accueillent l'indemnité kilométrique vélo. Le Figaro, 7 mars. Un bon article. 

Rappel : Premier plan vélo, janvier 2012. A relire !!! Vous verrez par exemple que l'indemnité pour les déplacements à vélo était déjà imminente... Quant à l'utilité de cette indemnité, l'étude a déjà été faite et a été présentée sur ce blog à la mi-février ...

 

Commentaires

Sur un plan légal, cela veut dire qu'il va falloir attendre tout un tas de décrets, d'arrêtés... c'est ça ? Donc pas demain la veille...
Pour l'indemnité, il y a un flou sur l'exonération de charges. Le projet est clair : sans exonération de charges. Mais le rapport final, s'il parle d'avantages en nature, donc soumis à cotisation, il évoque un potentiel coût de 110 M€ pour l'Etat. Qu'en est-il réellement ? Cette indemnité doit elle être assise légalement sur un texte à venir ?

Écrit par : seb | vendredi, 07 mars 2014

Premier point : oui, j'ai compris qu'il fallait attendre les décisions au sens juridique du terme.
Second point : je ne sais pas. Je dispose des mêmes données que mes lecteurs (et suis un peu surchargée en ce moment !). Quoi qu'il en soit il sera temps de voir quand les décisions seront effectives.
Des éclaircissements seront peut-être trouvés dans le lien mis dans ma signature.

Écrit par : Isabelle | vendredi, 07 mars 2014

Bonjour, l'article R412-9 du Code de la route stipule qu'en marche normale, tout conducteur doit maintenir son véhicule près du bord droit de la chaussée, autant que le lui permet l'état ou le profil de celle-ci.
Pour un cycliste, une largeur de chaussée inférieure à 4 m, qui complique le dépassement par des gros véhicules, ou la présence de stationnement sur le bord droit, qui oblige à s'écarter d'un mètre au moins, appartiennent "à l'état et au profil de la chaussée". Cependant, il serait bon d'éclaircir ce point car il y a beaucoup de confusion, y compris dans les forces de l'ordre.
En ce qui concerne les pictogrammes cyclistes hors bande ou piste cyclable, tout pictogramme centré à moins d'un mètre du bord droit, voire 1,5 m d'une limite de place de staionnement, devrait être déclaré nul. Parce que ces pictos mettent les cyclistes en danger au lieu de les aider.

Écrit par : Quentin | vendredi, 07 mars 2014

On avance sur l'extrémité des pédales, ce sont des mesurettes... On ne peut pas prétendre rattraper les autres villes européennes avec une formulation d'un ministre qui prend des décisions loin de nos sentiments de cycliste. Cela va se réapparaître au moment des élections...

Écrit par : ROULLEAU | dimanche, 09 mars 2014

Enfin, après les décevants 1ères Rencontres Nationales du Vélo, on voit arriver quelque chose qui semble vouloir impulser une dynamique.
Quelques remarques :
A- expérimentation de l'indemnité kilométrique :
1- Sans carotte fiscale, certains salariés vont devoir batailler ferme pour l'obtenir.
2- Les grandes absentes sont les administrations, Etat (qui pourrait montrer l'exemple ?) et collectivités territoriales.
3- Les bienfaits de la pratique quotidienne du vélo ont été prouvés par moultes études, notamment en milieu urbain malgré la pollution. Alors pourquoi attendre les résultats de l'étude du report modal ? N'était-il pas possible de déclarer les déplacements actifs bénéfiques pour la santé, donc à favoriser, et d'étudier ensuite le report modal ? Car au début, ce report modal risque d'être infinitésimal ...
B- Ville 30, pictogrammes et place du cycliste sur la chaussée : J'ose espérer qu'il n'en ira pas comme de la loi LAURE sur les dispositions de laquelle pas mal de municipalités s'assoient. Il serait également utile que la conformité des aménagements décrétés cyclables soit vérifiée avant de figurer sur les documents cartographiques.
Ce chapitre a trait à la vie locale: il serait temps que les cyclistes fassent entendre leur voix en participant aux réunions de PDU, de conseil municipal, etc. On n'a pas rien sans rien.
Bon, en attendant : pédalons !

Écrit par : Jean-Jacques 92 | lundi, 10 mars 2014

Celle-là c'est ma petite favorite : "Agravation du montant des amendes pour stationnement sur les voies réservées aux vélos".
Vous vous avez déjà vu des agents verbaliser des véhicules garés sur les pistes cyclables ?

Écrit par : Dalya | mardi, 11 mars 2014

Merci Isabelle pour votre article très détaillé.
Pour nous, éditeur de e-guide et cyclistes urbains parisiens convaincus, nous constatons que le vélo est comme le Graal... Tout le monde le désire et connait son pouvoir, mais peu de personne n'ose s'aventurer pour aller le chercher...
Pourquoi, peut être qu'il a une image très très négative qu'on lui colle dessus depuis ces dernières vingtaine d'années : un sport qui sent le soufre et un mode de déplacement dangereux, pour des téméraires ou des désargentés...
Donc, on voit plutôt le verre à moitié plein. Même si aucune des actions évoquées ne sera retenue, l'important c'est qu'on en parle, que la presse en parle, pour dépoussiérer les idées reçues sur le vélo... A terme, les choses évolueront, peut être plus vite qu'on ne le pense.

Écrit par : Velo-Ile-de-France | mercredi, 12 mars 2014

Et moi, j'ai même vu des policiers faire se garer des automobilistes sur des bandes cyclables et s'offusquer qu'on leur fasse remarquer ! ("Ils n'ont qu'à faire un écart").

Écrit par : Jean-Yves | mercredi, 12 mars 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu