Avertir le modérateur

lundi, 10 février 2014

Réseau Vert Vaincra

logoResauVert.gifL'association parisienne Réseau vert, fondée en 1991 par une dizaine d'écolos ou de cyclistes, n'a pas encore gagné. Elle recentre son utopie et l'élargit à la région. (corrections à 21 h 40).


carteReseauVert.jpg

Une longue histoire
Le Réseau vert, c'était grosso-modo deux rues en croix par arrondissement, quadrillant Paris de ce qu'on appellerait aujourd'hui, à peu près, des «rues pacifiées» : peu de moteurs, beaucoup d'arbres, des bancs et des enfants qui jouent, avec pour vocation d'assurer des liaisons piétonnes et cyclables sûres et agréables à l'échelle de la ville.
L'arrivée des Verts à l'Hôtel-de-Ville de Paris, en 2001, et notamment de Jean-Luc Dumesnil, co-fondateur, recruté au cabinet de Denis Baupin (en charge de la voirie et des déplacements de 2001 à 2007), a fait reprendre espoir, puis déchanter. Un embryon a été réalisé dans le centre de Paris, en direction du nord, plutôt rues piétonnes encombrées et minérales que Réseau vert. C'est l'axe Réseau Vert expérimental, et la véloroute Paris-Londres y passe (1).

Les militants se sentent floués mais ne renoncent pas
revendications,serneAujourd'hui le besoin d'un tel réseau semble toujours d'actualité, mais le peu de résultat conduit l'association à se recentrer. Elle a donc décidé de s'intéresser à l'accueil des véloroutes qui doivent se croiser dans Paris, celle de Saint-Jacques, celle du Mont-Saint-Michel, et bien sûr le Paris-Londres.  Pour ces véloroutes, on l'a vu, c'est le plus difficile, ce n'en est pas moins absolument essentiel.  Lors de son assemblée générale, ce samedi, l'association a présenté une carte de propositions d'itinéraires assurant la jonction jusqu'en banlieue, qui, normalement, pourrait rendre service aux responsables en charge des véloroutes.

Un concept unique qui peut faire rêver
L'association garde le cap de sa spécificité. Il s'agit bien de déplacements et de vie de quartier, à ne confondre ni avec un projet exclusivement centré sur les piétons, ni avec un projet centré sur la vie riveraine, ni avec un projet pour les cyclistes rapides. C'est une utopie qui veut tirer vers la qualité, et qui peut recevoir un bon accueil.

Au nord c'est le cas à Argenteuil et à Bezons, où les maires souhaitent que l'horrible boulevard à 4 voies dans chaque sens qui longe la Seine soit réduit en largeur et doté d'une piste cyclable. Cela va rassurer les cyclistes qui veulent tenter le Paris-Londres, mais ce n'est pas encore fait : le conseil général s'y oppose ! En juillet l'association organisera une randonnée au sud, entre Paris et Melun, sur la route de Saint-Jacques, pour sensibiliser à la nécessité de voies vertes continues le long de la Seine, et non de simples «pistes cyclables» pénibles. Elle rejoindra la "Croisière cycliste" de l'AF3V.

Les maladies sont dures à avaler
Quant à l'invité du jour c'était le même que pour l'assemblée générale de CyclotransEurope (2), et, de la même façon, il fut victime d'une maladie soudaine, fulgurante et imprévue. Celle-ci au moins fut brève. Le soir même Pierre Serne, vice-président du conseil régional, dansait jusqu'à pas d'heure à la fête d'anniversaire des 40 ans de l'écologie politique. Je ne sais même pas si les membres de Réseau vert étaient encore capables d'être en colère après ce deuxième forfait (d'une association à l'autre on retrouve un peu les mêmes ...), mais il est certain que l'association apprécierait un peu plus de considération.

 

Le nouveau conseil d'administration est composé de :

  • Philippe Cazalis, administrateur de Cyclo-camping International et de l'AF3V;
  • Erick Marchandise, également délégué de CyclotransEurope;
  • Michel Delmotte, président de CyclotransEurope;
  • Henry Faÿ;
  • Yves Godard.

-----------------------------------------------------------°----------------------------------------------------------

 

Ressources :

Notes :

(1Paris-Londres 
(2) Première maladie lors de l'assemblée générale de CyclotransEurope

Commentaires

A la fin des années 90, Réseau Vert s'est opposé à la reconversion de la Pette ceinture ferroviaire de Paris en voie cyclable. Une belle opportunité a été loupée à l'époque, le Maire de Paris étant favorable à cette reconversion, j'espère que, si l'occasion se représente, l'association saura oublier son erreur et soutenir le plus extraordinaire outil cyclable dont la capitale peut encore se doter.

Écrit par : Laurent Mélikian | vendredi, 14 février 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu