Avertir le modérateur

vendredi, 30 août 2013

Sainte-Maure, la route lente et silencieuse

DSCN5547.JPGSeconde découverte de l'été : Sainte-Maure de Touraine, en Indre-et-Loire.
Dans le silence.
SAINTE-MAURE, LA ROUTE LENTE ET SILENCIEUSE


La D 910, qui la traverse, est encore classée "rouge" sur ma carte. Pourtant c'est par le silence que se manifeste ce large ruban qui traverse la ville. Cette RD est l'ancienne sinistre RN 10, qui compte 8000 véhicules motorisés par jour.

Les automobiles roulent lentement, alors qu'on est en heure calme et qu'elles ont "toute la place" ; imaginez le bruit qu'elles feraient, normalement ..... Ici je peux traverser tranquillement sans même qu'elles soient obligées de s'arrêter; je m'offre même de m'arrêter en plein milieu, sans ressentir aucune  inquiétude.

Le secret, là aussi vu rapidement : une succession de décrochements à angle droit, aucun passage piéton officiel, aucun marquage axial, aucun feu, pas de panneaux ! La priorité est à droite partout ... Les couloirs ne sont pas peints, il y a seulement une bande de clous au sol, très discrets, de chaque côté, qui préserve un espace pour les cyclistes. Les décrochements carrés, dont on nous dit qu'ils le sont pour des raisons patrimoniales, sont sûrement une idée forte : ils n'ont pas d'aspect routier et ressemblent à des petites places, et ils ont des coins. Ils sont impossibles à passer vite.

 

Ste-Maure-plan.png

Vue d'avion.


Avant, c'était une route à deux fois deux voies, et un terre-plein central. Aujourd'hui c'est un vaste espace sans même de marquage de voies ! On dirait plutôt une place centrale de localité, et tout un chacun peut s'y arrêter facilement, motorisé, cycliste, piéton ... Le tout a été inauguré le 3 mars 2012.

 

décrochements.JPG depuis le milieu.JPG

tout le long.JPG


Voici ce que dit le dossier de presse (extraits) : 

"Pour la partie centrale de l’avenue, où se concentre une activité commerciale historiquement liée au passage nord – sud, il a été retenu le principe d’un espace à l’image d’une place où s’arrêter est facile et où l’activité est attractive. Cette zone, qui s’étend sur 300 mètres, est ponctuée de carrefours fonctionnant en giratoires, mais de forme carrée, afin de respecter l’architecture du lieu. Les terrasses mises en valeur par des jardinières avancent sur l’espace afin de renforcer le caractère urbain du site. (...) La réduction au strict minimum du marquage routier contribue à créer une hésitation des conducteurs et ainsi à réduire naturellement leur vitesse.

Le stationnement en marche arrière assure une bonne sécurité vis- à-vis des cyclistes (lors de la manœuvre de sortie de stationnement notamment)."

 

 Chapeau ! 

 Dossier de presse (en pdf)

Commentaires

Est-ce l'application des théories de cet urbaniste qui prône l'absence totale de marquage et signalisation ?
Ainsi personne ne se croit "chez lui" mais tout le monde se sent "chez l'autre"... et quand on est invité chez quelqu'un on est calme et courtois, non ?

Écrit par : Jean-Jacques | vendredi, 30 août 2013

Page 9 du dossier de presse : le stationnement en marche arrière est justifié «compte tenu de la juxtaposition (sic) de la voie cyclable avec le stationnement, ceci imposé par le maintien du passage des transports exceptionnels sur la RD 910».
Donc, pour résumer :
1. les cyclistes n'ont pas droit à un espace dédié et à un marquage décent
2. le stationnement va forcément mordre sur leur espace (véhicules longs, manoeuvres et irrespect du stationnement en marche arrière)
3. des poids lourds vont régulièrement circuler à cet endroit (Google Street View en montre justement un convoi exceptionnel).
Mais c'est bien sûr, il n'y avait évidemment pas la place - encore une de ces fameuses rues "étroites" qui couvrent la France...
Je suis également à peu près sûr que «les trottoirs adaptés aux personnes à mobilité réduite» ne sont pas réglementaires (largeur insuffisante). En effet, grâce à «des dispositions significatives dans la prise en compte globale des apects environnementaux», il y a eu «conservation du profil de la chaussée alors qu’un reprofilage complet était envisagé dans l’avant-projet sommaire». Ouf, un peu de plus et ces maudits piétons allaient causer de la pollution à cause de la réfection des trottoirs. Heureusement que l'enrobé tout neuf de la chaussée en est en papier recyclable lui.
Quant à des dispositifs tels que trottoirs traversants, matérialisant réellement les continuités piétons, connait pas.
Sinon, pour la « route lente et silencieuse », faudra revenir à un autre moment que le 15 août. Alors, je suis sûr que les «8 000 véhicules / jour» se présenteront sous un jour différent.

Écrit par : Colibri | lundi, 02 septembre 2013

M. Colibri y va un peu fort et ce n'est pas un 15 août que j'y suis passée. Cette note, qui n'est pas un reportage mais une évocation, montre ce que nous avons vu et ressenti. Par exemple les traversées piétonnes très aisées, la lenteur des véhicules (malgré toute la place disponible!) et la totale absence de marquages et de signaux de police, notamment de feux de croisement.
Je souhaite que des personnes ayant été elles aussi sur les lieux apportent leur témoignage; peut-être la commune voudra-t-elle aussi compléter l'information ? En tout cas je maintiens que Sainte-Maure-de-Touraine doit retenir notre intérêt.

Écrit par : isabelle | lundi, 02 septembre 2013

Pas un arbre....... où sont-ils ???? Espérons que ce sera pour la phase suivante du chantier....

Écrit par : Hans Kremers | mercredi, 18 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu