La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

lundi, 08 avril 2013

Les élus et techniciens normands s'informent

les mureaux

Les élus normands ont l’habitude de se retrouver régulièrement, avec leurs techniciens, pour visiter et échanger. Leur «club» a été créé par Pascal Magoarou, vice-président environnement et agriculture périurbaine à la Crea.

Cette fois-ci rendez-vous aux Mureaux la ville des chaucidous.


En ce glacial 4 avril, une belle équipe de Hauts-Normands s’est donc rendue aux Mureaux, commune des Yvelines située sur la Seine, non loin de Mantes-la-Jolie et donc de la Normandie.

Le Havre, Rouen et Dieppe étaient représentées, ainsi que la Crea (Communauté d'agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe). Les élues et élus étaient accompagnés par le correspondant Voirie pour tous de la DDTM76, des associatifs de communes proches des Mureaux (Cergy, Versailles),  le responsable régional de EFIA, gestionnaire du parking de la gare, les propriétaires de la société Réflex vélo, fournisseurs des VAE de la Ville, et votre servante. Les Havrais roulaient sur leurs pliants de location de longue durée (3 mois renouvelables 3 fois), aux fortes couleurs vert et jaune.

visiteurs02.JPG

Aux Mureaux on apprécie les rapports humains et le pragmatisme. Les professionnels, notamment, avaient à cœur d’approfondir leur connaissance de leur domaine, et la Ville était contente de les recevoir. 

visiteurs04.JPG

Mais que montre-t-on aux confrères en visite aux Mureaux ?

les mureauxOn leur montre les chaucidous, dont on avait espéré voir la reconnaissance officielle suite à la visite, en 2010, de Hubert Peigné, alors M. vélo national ; on leur montre les opérations de modération de la vitesse et d’aménagement de l’espace public, des double-sens cyclistes ; l’aménagement de la RD 43, qui est la colonne vertébrale de la ville, et la voie verte le long de la Seine. Mes photos ne rendent pas compte de tout.

Chaucidous. 1m - 4m - 1m.

visiteurs05.JPG

vv seine.JPG Voie verte le long de la Seine, ancienne partie

La hiérarchie de la voirie est claire, et ce qui en découle aussi. Aux routes primaires des pistes cyclables, aux secondaires des bandes cyclables ou des chaucidous (leur marquage est celui des «bandes de rive» ... comme quoi on peut toujours s'arranger avec la réglementation); pour le reste mélange, et « contre-sens » vélo systématiques dans les rues à sens unique. Avec ça, on fait "au coup par coup", le schéma directeur n'est plus trop consulté.

Le long de la RD 43, une piste bi-directionnelle a été créée de chaque côté partout où cela était utile. Aucun feu, la piste continue parallèlement aux passages piétons. Aucun accident n’a d’ailleurs été enregistré. D’une route sans forme on est passé à un boulevard ordonné et arboré, moderne.

Une liaison cycliste très sécurisée a été créée entre une cité ANRU et le collège Zola, ce qui fait que son parking vélo est plein. La difficulté vient du conseil général, qui ne veut pas plus l’agrandir qu’il n’avait voulu réaliser le vaste plateau qui accueille les voyageurs à la sortie de la gare.

Le programme ANRU, un des plus importants d’Ile-de-France, a permis de traiter toutes les voies de son secteur.

La pugnacité de Michel Carrière, adjoint au maire en charge des déplacements, lui aura permis de gagner bien des batailles, du côté des citoyens comme des confrères du conseil municipal ou de ceux du Conseil général ou de Meulan, de l'autre côté de la Seine. Par chance, la compétence «voirie» est restée communale.

Le pragmatisme est toujours de mise. Par exemple les arceaux à vélo : on en pose un peu partout, juste là où du stationnement sauvage régulier est constaté. Le stationnement automobile, s’il faut le déplacer, on le fait, mais jamais par envie d’embêter, et en gros on garde le même nombre de places. Le stationnement des vélos à la gare : il est gratuit, et géré par le prestataire ; il se trouve dans un enclos, à l’intérieur du parking automobile, et il est visible depuis les quais. Il sera facile à élargir par déplacement des cloisons. Sur la place de la gare on maintient du stationnement aussi, car on sait bien que certains concitoyens ne peuvent se permettre de se faire identifier.

Une rue de l'ancienne ville :
Avant, trottoirs trop étroits, stationnement, voie étroite.
Aujourd'hui, espace indifférencié, double-sens à vélo, pas de parking auto.
Les barrières restent indispensables au respect des usagers faibles.DSCN4978.JPG 

DSCN4980.JPGDSCN4981.JPG

Tout a été réalisé pendant ce mandat-ci.

Pour le prochain, quel qu’il soit, on aura la tant espérée passerelle pour piétons et cyclistes. Ses travaux seront engagés en 2014 (devinez donc pourquoi) mais tout est signé. L’architecte lauréat est Mimram. Cela va changer le regard des deux côtés de la Seine, mais on l’a déjà raconté sur ce blog. Ensuite … enfin, on en rêve en tous cas, un «tramway du ciel», ou «ascenseur horizontal», un transport aérien par cabines et cables.

Aux Mureaux on ne la ramène pas, mais on n'a peur de rien. Pas mal de "prix" sont quand même venus les conforter.

 *

- Sur les Mureaux, Isabelle et le vélo a déjà publié : 

  • Une voie verte en région parisienneOct. 2012. Inauguration et description de la partie est de la voie verte (photo ci-dessus : la partie ouest) et présentation du  projet de passerelle


- Vous pourriez aussi être intéressés par :

- N'importe quoi n'est pas n'importe quoi (l'application aveugle des règles)
Trop de règles tuent l'imagination
- Le blog de J.L. Saladin : Vélo, cerveau et potager
Dans sa dernière note vous apprendrez 
pourquoi vous avez tant de mal à mémoriser tout ce qui se trouve
dans Isabelle et le vélo...

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu