Avertir le modérateur

mercredi, 16 janvier 2013

Cyclo-pélerine au Danemark

panneau01 vertical.jpgL’eurovéloroute n° 3, celle qui va de Moscou à Saint-Jacques, s’appelle au Danemark route des Vickings, route des armées, ou route des pélerins. C’est un très beau parcours, avec des hébergements nouveaux et superbes. Mais la qualité du support évolue peu, et celle du jalonnement se dégrade.

I sommers har Isabelle cyklet pa Haervejencykelruten fra Fjerritslev til Aalborg.
Allerede bekendt med omraadet, hun kommer tit og omtaler de nyere cykelstiernes kvalitet. Dog er visse regionale cykelruter forblevet uasfalteret og besvaerlige at cykle paa. Paa dette her skrift beviser hun nationalcykelrute nr 3’s, paa visse steder, utilstraekkelige kvalitet, og ligeledes skiltningernes löbende nedbrydelse. Hun praesenter ogsaa overnatnings mulighederne med pilgrimherberger og synes godt paa dem allesammen. (trad. G. C.)

Dlongue piste.JPG

J’ai souvent dit combien j’aime rouler au Danemark. 

Outre la douceur du relief, j’y apprécie l’intelligence de nombreux aménagements et l’existence de magnifiques pistes, dont des nouvelles à chaque fois. Il faut aussi se réjouir des nombreuses cartes destinées aux cyclistes, de toutes échelles, souvent gratuites, et d’excellente qualité.

- Dans ce billet, je vous parlerai surtout des auberges pour pélerins, un grand plaisir, des véloroutes, à la qualité variable, et de leur jalonnement, en pleine déconfiture. Ceci est le fruit de mon dernier voyage, à la fin de cet été, du nord au sud du Jutland.


+ / - Des véloroutes parfois un peu faibles

Si un voyage au Danemark laisse forcément de très bons souvenirs je suis malheureusement obligée de noter que  toutes les véloroutes n’y ont pas la qualité requise, et notamment certaines véloroutes régionales utilisées pour me "rabattre" sur la principale.

Par exemple la 23, qui fait le tour du Limfjorden, au nord du Jutland, est-elle, en son sud, une digue en herbe, un chemin de cailloux, du sable, un sentier de 50 cm de large… si bien que j’ai fini par couper par une petite route tranquille.
Vers le nord du Jutland, la 56, prise pour la deuxième fois à quelques années de distance, se termine toujours par une route agricole de gros cailloux, sans autre solution.

 

 

verdure02.JPG

 

caillouxJPG.JPG

après la prairie.JPG

prairie à vaches avec cyclistes.JPG

Photos : l'eurovéloroute n°3 passe par de drôles d'endroits.

 

-/-/- Le Danemark laisse filer ses panneaux

La signalisation de direction passe au soleil, tombe et n’est pas remise en place, se noie dans la verdure qui n’est plus contrôlée. Les itinéraires changent de nom, les déviations ne sont pas indiquées… Pour la première fois, cette année, je me suis trompée jusqu’à 3 fois en une journée. La raison en est, paraît-il, que l’Etat a voulu s’en occuper à la place des régions, et qu’il a confié le travail aux municipalités.

01-flèche disparue.JPG

Perte de vision d’itinéraire et manque d’intérêt pour ce qui ne fait que passer peuvent expliquer le résultat.

(photo : vous reconnaissez mon écriture ?!) 

véloroute

la 3 s'efface.jpg

 

 

 


 



noyés ds la verdure-rectangle.jpg









+/+/+ Des soirées au chaud

Les campings disposent de cuisine-salle à manger fermée, de salon-salle de lecture, de beaux sanitaires avec papier hygiénique, d’épicerie. Tout pour compenser les effets du mauvais temps, mais à tarif plus élevé que dans nos campings municipaux.

Il y a aussi, le long des véloroutes, des huttes en bois, avec toilettes sèches et parfois point d’eau à proximité, des aires de camping « sauvage-autorisé », et un réseau d’auberges de jeunesse dont je garde un souvenir ému. Le tout est repéré sur les cartes cyclistes.


autocollantJPG.JPG


Le regroupement à Viborg

C’est à Viborg que se regroupent les pélerins, et c’est là que j’ai rejoint la véloroute.

Photo : Le panneau à bonne hauteur est tombé, heureusement il y a les autocollants néerlandais ! J'allais continuer tout droit, et en plus j’étais dans le mauvais sens.


+/-/+ Les auberges de pélerins

Le dépliant qui me fut offert à l’office de tourisme de Viborg a changé la nature de mon voyage. Désormais je me suis arrêtée dans les auberges de pélerins, réparties de Viborg à la frontière allemande tous les 20 ou 30 km.

tout en un02.JPGElles sont toutes privées, et constituées de dortoirs, de cuisine et de sanitaires. Certaines sont visiblement un complément de revenu, d’autres relèvent du désir d’accueil.

La première où je me suis arrêtée était constituée de 3 chalets dans la boue, avec des douches aux portes disjointes dans un vieux mobil-home à l’autre bout du champ, et d’un réchaud sous un petit toit. Il pleuvait. L’avant-dernière fut une pièce avec tout dedans, sauf la lumière naturelle, comme à la ferme, autrefois.

auberge tout en un.JPG 

----------------------------------------------------

+/+/+ LKoaengen.JPGes autres rivalisaient de propreté, confort, agré-ment!

Kongeaaen, par exemple, est en pleine forêt, dans un calme absolu, à l’entrée de la ferme occupée par Michael, un Anglais qui travaille pour le ministère de l’Environnement. Soirée au paradis.

Dernière auberge.JPG

 

 

 

 

Ce réseau d’auberges a été créé en 2008, par des personnes ayant fait le pèlerinage de Saint-Jacques. 3 à 4 personnes s’y arrêtent chaque soir durant la saison, avec quelques pointes vers le 15 août.

Sur les 300 personnes qui passent à Kongeaaen chaque année, environ 200 sont cyclistes, et très rares ceux qui vont jusqu’à Saint-Jacques.

Pour ma part, cette semaine-là, j’ai rencontré un type seul, parlant peu anglais et un peu sourd, qui se dirigeait à pied vers le nord ; un jeune cycliste allemand, roulant vite et peu chargé vers le nord, juste pour rejoindre sa fiancée partie en auto ; un type taciturne sans un mot d’anglais, dont j’ai seulement compris qu’il allait à pied, et une fille seule, à pied, marchant vers le sud sans but très précis…


- Nostalgie du pèlerinage, devoir d’accueil, ces auberges pour pélerins à pied sont la bénédiction des pélerins à vélo.

Route des Vickings ou route des Pélerins, c'est comme vous voulez, mais vous êtes attendus.

12:27 Publié dans Cyclotourisme | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : véloroute

Commentaires

Merci : ça nous change des articles sur les bandes de motards qui, parait-il, sévissent (sévissaient ?) dans ce petit pays.

Écrit par : Jean-Jacques | lundi, 21 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu