Avertir le modérateur

mardi, 24 juillet 2012

Rouler à vélo au Portugal ? (1/4)

montagnes.jpg"Le Portugal c’est pas plat " nous avait-on dit narquoisement avant notre départ. Le Portugal du nord est une merveille, vous dis-je à mon retour. Pour autant, qu’en est-il de sa « cyclabilité » ?


Au nord-est les montagnes qui protègent SDmontagnes.jpgle pays de l’Espagnol sont dignes des Alpes. Vous franchirez plusieurs cols à pied, le tout-à-gauche ne suffisant pas sur ces pentes à 12% -au moins. La sortie de Peso da Régua me prit 2 heures pour avaler ses 6 kilomètres. A pied, bien sûr. Mais la sortie d’Amarante fut pire. 2 heures pour moins de 5 km. Mais à vélo.

A mesure que vous irez vers l’ouest, les pentes se feront plus douces, mais le trafic automobile deviendra plus infernal.

Photo : Nous étions 2. C'est moi qui prend la photo. Ici c'est donc Sylvie.

Que choisir ? à coup sûr les montagnes, car ces difficultés ont préservé des paysages grandioses et des petites villes minuscules et superbes.

voie verte.jpgQuelques voies vertes ont été détectées par votre détective. Aucune n’a été utilisée, car jamais ni distance, ni origine, ni destination n’étaient indiquées. On sait seulement que celle d’Amarante mesure 9,3 km, et que celle de Guimarães va à Fafe (16 km par la nationale). Car je me suis renseignée. De la première j’ai aperçu les chicanes et les panneaux témoignant du co-financement européen…

 --------------------------------------------------------------------------------------------------

PC ds la descente.jpgPC déco.jpg Pistes alibis...
(voir 3/4)
qui ne compensent pas les nombreuses routes importantes et rocades express que nous avons dû utiliser, quoi qu'en dise Michelin.

------------------------------------------------------------------------------------------

autoroute vide.jpgA quoi s’amuse l’Europe ? Les autoroutes semblent plétoriques, «payées par l’Europe», et ont des allures de vestiges de l'ère du pétrole. À l'inverse, les voies vertes relèvent de la promenade locale. La rénovation de la minuscule ville de San Joao de Requeire est d’un luxe tapageur qui jure avec la délicatesse du reste de la ville, notamment sa place.

san Joao.jpg


---------------------------------------------------------


Est-ce que l’Europe a raison de subventionner des trucs si locaux, ou des autoroutes payantes ?

Peut-être … Ainsi cette « école » populaire, dans le village de Mamarrosa. Créée par un Portugais de retour de 20 ans aux USA, c’est une école, avec une bibliothèque de très haut niveau. 3 salariés de l’Etat et 2 post-docs la font tourner, ces derniers bénéficient de labos pour leurs recherches et donnent des cours (physique, chimie, etc.). école.jpgIl y a aussi des cafés-lectures, des cours vraiment pour tous, avec attestations, de l’internet gratuit, etc. Une conception exigeante, unique sans doute au Portugal, (au monde ?), depuis 4 ans. Au début tout était gratuit, pour vaincre les réticences. Le savoir pour tous, l’échange de services…


La suite la semaine prochaine.

01:00 Publié dans Cyclotourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : portugal

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu