Avertir le modérateur

vendredi, 22 octobre 2010

Loire à vélo, à qui se fier ?

-- J'ai déjà dit combien La Loire à vélo avait fait de progrès ... rond.JPG

Je persiste, malgré les manques, et le montre.

Mais un guide est encore indispensable.

-- Présentation de mon meilleur choix en la matière.

- - - - --- - --- - -- et un ajout du 25 octobre

Cette note suit et complète celle du 21 septembre : La Loire à vélo, où en est-on ?

 


-- La traversée d'Orléans est faite, et très bien. Le département du Loiret est tout fiérot de nous accueillir sur ses tracés provisoires et sur ses chemins non-revêtus. C'est un progrès, car cela signifie qu'on a compris qu'il ne fallait pas traiter à la légère les trop grosses pentes (voir 1ère note) ou les mauvais revêtements. On a aussi compris que les cyclotouristes n'étaient pas tous du pays. Conscient du filon, "le Loiret joue la carte du tourisme vert" nous apprend d'ailleurs le journal (La République, 10 octobre).

Loiret.jpgchemin non pavé.jpg

2-bonralentisseur.jpg

-- Progrès encore, les impasses et les chemins agricoles sont maintenant officiellement ouverts aux cyclistes... Les étrangers vont bientôt comprendre que les panneaux veulent dire quelquechose... On revient aux saines pratiques des années 50, où le vélo était un véhicule. Enfin, une "création", un ralentisseur d'entrée de village bien calibré... Le vélo est mis au centre de la pensée, notamment lorsqu'on s'occupe de vélo ? Tout arrive.

3-impasse sf.jpg

 

1-sf cycliste.jpg

 

-- Si Amboise continue à faire tourner en bourrique, certains nouveaux tronçons sont réellement de toute beauté. Je pense à l'est de Montlouis ou à l'ouest de Candé-sur-Beuvron.

-- Côté fléchage, ça s'améliore aussi grandement... enfin, si on veut.

Je me suis moins perdue que souvent. J'ai même fini par trouver la sortie d'Amboise ! Il m'aura fallu attendre ma 5° visite, et, même cette fois-là, chercher plus d'un quart d'heure...  mais j'ai trouvé. Ceci grâce aux indications orales données le matin-même (je savais donc que c'était là !), et grâce à mon guide de voyage. Pas grâce aux aménageurs ...

C'est le guide aussi qui me permit de savoir que Euroveloroute n° 6 et Loire à vélo c'était pareil, et que Euroveloroute n° 6 et Loire à Vélo c'était parfois pareil que boucle locale n° 1...  Et comme plusieurs panneaux manquent, notamment du côté de Chailles, à l'ouest de Blois, ou à St-Dyé et à Lestiou, de l'autre côté, il est certain que sans guide, point de salut.

ajout01.jpg

ajout02.jpg

*************************************************************************************

sortir d'Amboise.jpg
Amboise. En haut d'une côte raide, le cycliste s'arrête sur le plat.
Le panneau du fond du carrefour lui indique : "tout droit vers le centre-ville"
(d'où il lui semble bien qu'il arrive...). Le cycliste hésite, et se trouve gêné par les autos qui arrivent...
mais ne voit le panneau à gauche qu'en revenant en arrière (prenant le risque d'avoir à re-grimper)
et en levant très haut les yeux !!! Moi j'ai mis plus d'un quart d'heure. C'est donc à la Ville d'Amboise
que j'ai l'honneur de décerner mon prix annuel du "Bravo c'était bien là".
**************************************************************************************
tailles.jpg

-- Dans le temps, c'était du solide... les panneaux posés à la demande de la FFCT dans les années 80 sont toujours là. Parfois ils nous fichent dedans (voir note précédente), mais parfois ils nous rattrappent la donne. La juxtaposition des deux permet de mesurer l'évolution ... Les anciens sont le reflet d'une époque où les cyclistes roulaient vite et loin (et où on les envoyait parfois sur des routes inacceptables); aujourd'hui les cyclistes font des petits tours, mais les jumelles sont fournies ... Régression sans doute ?

taille des panneaux.jpg

-- Si le pont de Muides a été magistralement élargi (voir note du 21 septembre), ce n'est pas encore le cas de celui de Meung. Il n'y a pas d'autre moyen que de passer à pied. Ensuite, en direction d'Orléans, on "partage" la digue avec les automobilistes. Ceux-ci la confondent avec une voie express, et le revêtement est fatiguant. Cette digue ne leur est même pas nécessaire, jusqu'à quand va-t-on devoir subir ces fous ?

ça continue!.jpg

Je le disais : ça avance, ça avance, chaque année c'est un peu mieux !

(Avant Blois, depuis l'Est ... Ce n'est pas une ombre que vous voyez, c'est bel et bien la fin de la piste.)


-- De plus, maintenant nous avons un bon guide.

Guide Coupy.jpgSi l'excellent guide gratuit des débuts a laissé la place aux guides payants, il en est un qui est clairement supérieur à l'autre. Le Guide Chamina est un peu moins bien distribué, mais c'est bien celui-ci que je recommande. Ses cartes sont bien plus justes au regard de l'avancement du projet, son format est beaucoup plus commode, sa reliure est de bien meilleure qualité, ses cartes de détail rendent réellement service. C'est l'une d'elle qui m'a tirée d'Amboise ! Seule sa liste d'hébergements est insuffisante, mais c'est la même chose chez la concurrence. Ceci dit, lorsque le linéaire sera correctement aménagé, alors la seule réelle utilité d'un guide sera le recensement des services, musées, transports, commerces ou hébergements ...

--

--

 

A qui se fier ??? et ça avance ? Le Courrier de l'ouest du 25 septembre titrait : "Ce vélo "qui dégrade souvent les paysages", se faisant l'écho d'une note de Francis Levy, inspecteur général honoraire de l'Equipement. Cet homme écrit par exemple ceci : "Les aménagements actuels servant aux piétons et aux pêcheurs doivent rester en l'état, ces activités étant plus compatibles avec la qualité naturelle exceptionnelle de la Loire que la pratique du vélo qui dégrade souvent les paysages, tant écologiquement que visuellement." Voici la copie (envoyée par M. C., 25 octobre). Commentaire de N. Poulouin, président de l'AF3V, association des véloroutes et voies vertes : "Un article qui donne la mesure des choses sans polémique, avec une légende de photo en forme de conclusion positive, c'est bien. Tout le monde s'y retrouve."

Commentaires

Pour les aménagements vélo, il faut également penser aux possesseurs de carrioles qui s'en servent souvent pour transporter leurs enfants.
Chicanes et ralentisseurs devraient être conçus en fonction de la largeur de ces accessoires (80-85 cm).
Nous voyageons souvent en tandem + carriole et il m'est déjà arrivé de devoir détacher l'ensemble et porter chaque morceau au-dessus du dispositif "ingénieux" destiné à ce que seuls les vélos puissent circuler sur l'aménagement cyclable.

Écrit par : Jean-Charles | mercredi, 27 octobre 2010

L'itinéraire passe en bas de chez moi (sortie de Beaugency). Les panneaux sont posés et inaugurés, mais la chaussée n'a pas été améliorée. Le Loiret n'est pas pressé. Les communes n'acceptent pas d'avoir l'entretien à leur charge.
Dans le Loir-et-Cher, tout est presque parfait. Le pont de Muides, chapeau!
Mais la piste se dégrade déjà sur la digue, l'herbe envahit le revêtement et le détruit. Quand à la signalisation, les panneaux sont arrachés ou pliés par des imbéciles (pêcheurs qui réclament le droit de passage ou jeunes ...?)
Les parcours proposés par le Loir-et-Cher correspondent à ce que les cyclistes "du dimanche" préfèrent, sauf que la piste du domaine de Chambord ne figure pas sur le dépliant, pas les mêmes intervenants, donc on trouve beaucoup de cyclistes sur la route directe.

Écrit par : Jacques Primout | vendredi, 29 octobre 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu