Avertir le modérateur

vendredi, 26 décembre 2008

Véloroutes de Moselle, Sarre et Rhin

Récits de voyages dans l'est de la France, le long de la Moselle, de la Sarre et du Rhin. Ces voyages très faciles et très intéressants peuvent se faire au départ de Thionville (facile à atteindre en Métrolor, le train de la Lorraine) ou de Strasbourg (ville qu'on atteint facilement depuis le sud de l'Alsace, à vélo ou en train).

Sur le site www.af3v.org on peut trouver la description de la voie verte des Ardennes, ainsi que de tout ce qui existe dans le quart nord-est de la France; c'est une mine à exploiter!


VELOROUTES DE LA MOSELLE ET DU RHIN

Vous rêvez de rouler le long d’un grand fleuve majestueux et royal, sans complications, dans un environnement propice à la bicyclette… mais le Danube allemand est plein de pièges, l’autrichien est lointain, et la Loire ne tient pas ses promesses…

Ne cherchez plus, longez la Moselle et le Rhin !

C’est 100 fois mieux que ce qui se fait en Allemagne (ce qui est facile), et au moins 10 fois mieux que la Loire à vélo (sauf pour la publicité). Facile, continu, sécurisé, bien pourvu en campings, hôtels et chambres, quelques traversées un peu « limites », les 3/4 cependant en site sans autos, quelques raidillons inévitables et courts mais aucune longue côte…
Collines, vignes jusqu’au ciel, paysages calmes et beaux… ainsi que de nombreux témoignages en très bon état de l’occupation romaine, parmi lesquels ceux de la ville de Trêves, qui mérite au moins une journée entière.

Commencez à Thionville où de nombreux trains vous mènent, redescendez par l’Alsace, ou bien continuez jusqu’à Cologne !

Ou alors restez entre Moselle et Saar et explorez les nombreux itinéraires cyclistes de la région, en France, Luxembourg et Allemagne, qui a été capitale culturelle en 2007. De juin à début novembre, une exposition y a été consacrée à Constantin le Grand, fondateur de Trêves en l’an –16, avec des pièces en provenance des plus grands musées.

En Allemagne, comme d’habitude, vous aurez l’embarras du choix pour la documentation, gratuite ou payante. Par exemple un dépliant décrivant la « RegioRadler Eifel » avec les horaires de chemin de fer, ou celui qui présente la « VeloRoute SaarLorLux », en fait les 7 qui passent par là....
http://www.tourismus.saarland.de
http://www.mosellandtouristik.de
http://www.maare-moselradweg.de

14-17-19 /08/ 06

LA PISTE CYCLABLE DE LA SARRE

Un petit tour entre Alsace, Lorraine, (France), Sarre (allemande) et Luxembourg. 3 ou 4 jours à bicyclette pour vérifier qu’on parle Français d’un côté, Allemand de l’autre, qu’on ne mange pas de la même façon, et que le prix des bières varie sensiblement.

Rendez-vous à Thionville (une heure depuis Nancy) par n’importe quel TER, tous ouverts aux vélos.

A Thionville, sortez de la gare. En face, l’auberge de Jeunesse. Juste derrière, la piste cyclable. Elle borde la Moselle. En avant!

Cette magnifique piste cyclable vous mènera à travers champs et vignes, le long de la Moselle, vers le Nord, jusqu’à ce qu’elle se jette dans la Sarre. Nombreux campings tout le long, aucune lassitude car la piste s’éloigne de la rivière ou y revient au gré des occasions, dégageant là une pelouse, là des jeux, là un joli point de vue.

Aux abords de la ville de Trêve (Trier) la piste continue au bord de la rivière Sarre, en Allemagne, sur la Saarradweg ou véloroute de la Sarre.
Même qualité de revêtement, même fléchage impeccable, au point qu’aucune carte spécialisée ne soit nécessaire.
La piste à l’occasion se transforme en petite route, mais la continuité est parfaite. On a noté seulement deux traversées dangereuses, et, certes, des accès aux villes désastreux. Aucune monotonie non plus, la piste, aux abords simples, n’est pas plus rectiligne qu’en France. Les paysages traversés sont variés, à l’image de l’activité humaine. Vignes en Moselle, grimpette dans la forêt au sud de Saarburg, pour atteindre un petit oratoire offrant un point de vue mémorable sur une boucle sauvage, zone sidérurgique en pleine activité plus loin. Enfin, la piste se glisse entre route à grande circulation et fleuve, voire même sous son tablier!

Les amateurs de villes seront comblés. Saarlouis, son plan au cordeau et ses bars à vin nichés dans le muraille d’enceinte, Saarbruck et son immense rue piétonnière, Sarreguemines, capitale de la céramique du même nom et son four unique en Europe.... Les chambres d’hôte ou petits hôtels à la campagne se trouvent très facilement, et sont nombreux.

Après Sarreguemines la piste est toute neuve mais plus de fléchage!. Elle permet cependant d’atteindre le canal des houillières de la Sarre. Là, les départements s’alternent : Le Bas-Rhin et son tracé archi-rectiligne enrobé d’un rouge sérieux. La Moselle, plus aimable, mais qui ne finit pas ses travaux. On prévient : “Ce chemin de halage n’est pas une piste cyclable...” Bref, on peut se laisser aller... jusqu’au moment où l’on arrive à la jonction avec le canal de la Marne au Rhin.

La véloroute officielle quitte ces parages et passe à l’est par Sarrebourg et Lutzelbourg. La piste cyclable du canal de la Marne au Rhin y commence et mène en une quarantaine de kilomètres à Strasbourg, d’où vous pourriez enchainer sur la véloroute du Rhin.

Pour rejoindre Nancy, nous sommes piégés! Le passage sur la rive praticable du canal de la Marne au Rhin ne peut se faire que par une passerelle presque dérisoire, très haute et très étroite, à marches. J’ai dû démonter les sacoches et passer le tout en plusieurs fois! il vous faudra donc quitter le canal un peu avant.

Encore une quarantaine de kilomètres par la route, et vous voilà à Lunéville, puis Nancy par TER.

Plus de détails sur la région ? Voir le site de Thierry Léoutre :
http://perso.modulonet.fr/tleoutre/index.html

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu